La farce de Maître Pathelin

Farce – 2000

Compagnie Allumettes

Mise en scène : Amid Beriouni

Auteur inconnu 1456-1460

Maître Pathelin, avocat rusé, anciennement populaire mais désormais sans cause, décide de refaire sa garde-robe sans que cela lui coûte un sou. Il dupe et vole le drapier Guillaume Joceaulme ; Pathelin emporte une pièce de tissu et invite le marchand à venir se faire payer chez lui. Devant Guillaume, Pathelin et sa femme Guillemette jouent la comédie du mourant et de la femme en pleurs, et Guillaume repart en courant. Il croit que c’est le diable en personne qui est venu lui jouer un tour.

Le berger Thibault l’Agnelet vient trouver Pathelin pour lui demander de le défendre dans un procès contre son maître, Guillaume Joceaulme, auquel il a égorgé des brebis. Pathelin propose une ruse à Thibault : qu’il se fasse passer pour un simple d’esprit, devant le Tribunal, et réponde à toutes les questions en bêlant comme un mouton. Mais Guillaume, le drapier, reconnaît Pathelin, et tente également de dénoncer son vol de draps devant le juge. Cependant, en accusant tour à tour Pathelin et Thibault, Guillaume s’emmêle dans ses paroles, et passe pour un imbécile (c’est alors que le juge, qui ne veut entendre parler que de l’histoire des moutons de Thibault et non du vol de draps, emploie une expression célèbre « Revenons à nos moutons »). À l’issue du procès, plaidé par Maître Pathelin et gagné par le berger, Pathelin ne parviendra pas à se faire payer, car l’Agnelet, plus rusé que lui, répondra en bêlant à toutes les demandes de son défenseur.

La pièce constitue le meilleur et l’un des plus anciens chefs-d’œuvre du théâtre comique médiéval ; elle est, en outre, souvent considérée comme la première pièce comique de la littérature française. (Source Wikipédia)

Représentation 18 mai 2000 à Réalmont – Tarn

& Lavaur 2000

venenatis at et, accumsan velit, diam sit Donec