Autres auteurs…

Diverses mises en scène :

Pour des troupes de théâtre amateur de ma région.
Avec des auteurs comme Éric Assous, Feydeau, Calometti, Dell & Sibleyras, Cami, Jaouï/Bacri, Karl Valentin, Topor, Jean-Michel Ribes, Molière, Harold Pinter et bien d’autres…

L’art du metteur en scène est l’art d’accommoder des contingences. Ce n’est pas une profession, c’est un état.
Louis Jouvet

En 2004 – Mises en scène de diverses saynètes de Karl Valentin, Jean-Michel Ribes, Topor…


Stage théâtre – Aide à la mise en Scène
Le Lonzac 19470 (Corrèze)

Pour la Compagnie « La Clef des Champs ».

Aide à la mise en scène pour deux pièces. 9 et 10 juillet 2011

« Feu la mère de madame » De Georges Feydeau

et Piou Dahenne


Club théâtre de l’ENSAT (Toulouse) de 2004 à 2007

Saynètes de divers auteurs.

Cours à l’ENSAT de Toulouse 2004 – 2005

La fine et superbe équipe de l’Ensat 2004-2005 (pour le Fiath’Co 2005 à Montpellier) merci à eux !

« Le réveillon à la montagne » – Y Taburet. 02 avril 2006 Havana Café – Toulouse

« j’y croiX pas » de Noël Piercy – 2006-2007 (Répétition)


Stages février 2008 à Catania (Sicile)

Atelier sur Molière

Final de la scène IV de l’acte II, du Bourgeois gentilhomme
(« la leçon d’orthographe » avec le Philosophe)
Lycée S Orsola IV (16-17 ans) Classe de Marco Longo.

Stage pour les professeurs de collège autour de la transmission du théâtre aux lycéens.
Collège « Di Bartolo » Catania (Sur deux jours). Projet Européen & Education Nationale Italie.

Nanabogo

Conte théâtral.

Création pour le 1er triathlon théâtral au festival de théâtre de Lacroix-Falgarde COTORICO.
Près de Toulouse (Haute Garonne) Le 28 – 29 – 30 juin 2007.

La lecture a eu lieu le 30 juin 2007 par des comédien(ne)s
Le concept de ce festival est de Pascal Martin (Leproscenium.com)

L’histoire : (Idée trouvée dans la voiture sur le chemin du retour… pas de temps à perdre, l’histoire a été écrite en deux heures ‘chrono’, puis envoi par mail à Pascal Martin…) La scène se passe au jardin des plantes de Toulouse à la nuit tombante. Tous les accès au public ont été fermés par les gardiens et pourtant, une touriste s’y promène encore, enfin se promène … il serait plus juste de dire qu’une très belle femme s’y cache ! Et quelle femme ! La plus belle de toutes, blanche comme la neige, rouge comme le sang, brune comme l’ébène, les années n’ont pas de prises sur elle. C’est Blanche Neige ! Mais que fait-elle ici ? Cachée dans ce jardin ? À Toulouse ? En compagnie d’un lapin lubrique ?! Celui d’Alice au pays aux merveilles…

Contraintes fixées par le public : Une fois écrites sur des morceaux de papier, une réplique, une situation, un personnage, un lieu, ces mêmes morceaux de papier sont mis dans des boites à thème, puis tiré au sort par une main innocente et remis aux auteurs. En moins de 24 h un texte d’une quinzaine de minutes devra être produit et lu le lendemain devant le public par des comédiens.

Le 1er soir, le public donne ses contraintes aux auteurs, le deuxième soir, le texte est lu par des comédiens devant le public.

Distribution : 4 personnages – 2 H (dont 1 lapin lubrique) – 2 F Durée 20 mn environ.

Personnages tirés au hasard par une main innocente…

  • Nanabogo « Le grand lapin »
  • Claire Chazal
  • Un Anglais à Toulouse
  • Blanche Neige (personnage rajouté pour les besoins de l’histoire et de la situation demandée)

Situation :

Blanche-Neige donne une pomme à Peau d’Âne

Répliques à insérer…

« Qui est acquel paysan biel ? » (Qui est ce vieux paysan ?)
« En prenant compte de la circonvolution nucléique circonstancielle et zygomatique diploïde »
« L’homme c’est du sable »

Décor: Un jardin

Le texte disponible sur le site Leproscenium.com… (Intégral !)
Expérience très enrichissante et originale de devoir écrire une saynète avec des “contraintes d’écriture”…

… données par le public. Finalement, il m’est apparu plus facile d’écrire dans ces conditions que devant une page blanche, comme pour un exercice d’improvisation théâtrale. Je m’y suis mis le lendemain matin et après deux heures et demi, la saynète d’une durée d environ 20 minutes était terminée et corrigée. Mon choix a été de partir sur une comédie “conte-théâtre” loufoque et absurde permettant plus facilement d ouvrir des portes. Mélanger ainsi, contes et légendes et notre monde réel m’a bien amusé. Beaucoup d’émotion aussi de l’entendre lire (avec talent) par les 4 comédien(ne)s qui le découvraient en même temps que le public. Bravo à Pascal Martin pour cette superbe idée et merci à l’accueil chaleureux de l’équipe du festival Cotorico, et je l’espère, à l’année prochaine !

Le texte disponible en téléchargement (à 75%)…

http://www.leproscenium.com/Detail.php?IdPiece=2786

Coup de théâtre !

Comédie

Saynète d’une durée de 15mn. Création pour un recueil de sketchs de plusieurs auteurs.

L’histoire : Nous sommes au tout début d’une pièce de théâtre : « le chat et la tartine ».

Un couple de comédiens sont en train de se disputer lorsqu’un intrus fait irruption sur scène : c’est un vrai livreur de pizzas qui s’est égaré. Ce dernier est complètement désemparé et reste figé devant le public. Si Héloïse, la comédienne a beaucoup de mal a refréner un fou-rire bien naturel, le comédien jouant le rôle de Rodrigue va essayer par le jeu de l’improvisation d’intégrer ce nouveau personnage à l’histoire…

Y parviendra t’il ?

Personnages par ordre d’apparition :

  • Héloïse
  • Rodrigue
  • Florimond, le livreur de pizzas.

Décor :
Le salon d’une maison bourgeoise, comportant une table basse, des fauteuils, un canapé…
Prévoir rideau en fond de scène cachant un mur.

Pour télécharger un extrait…

http://www.leproscenium.com

Le chat et la tartine

proposé par

Thierry François

dans le cadre de

Le Proscenium’s Eleven

En cette année 2012 est fêté le 10ème anniversaire du Proscenium ! Il est temps de montrer enfin aux troupes qu’on les connaît, qu’on les aime et qu’on pense à elles.

Allez, avouez ! Vous êtes déjà montés sur scène avec la peur de vous planter, vous avez déjà assisté à des répétitions qui finissaient en fous-rires, vous avez déjà assisté à un spectacle où la technique tournait au cauchemar, où un comédien partait en live au milieu de ses potes qui essayaient de le sauver ou de se raccrocher aux branches, pris aux pièges de dialogues mouvants en plein cour d’une mécanique pourtant réputée bien huilée.

Tel est le thème de François’ Eleven : le ratage, le plantage, le trou, la gaffe qui sur scène transforme un drame en comédie, un polar en farce,  un vaudeville en film catastrophe.

Nous sommes donc dans le thème du théâtre dans le théâtre. Une troupe joue sa première et un truc dérape. Comment réagir, improviser, sauver la situation ? Et jusqu’où peut nous mener l’incident ?

Vous vous demandez pourquoi « le chat et la tartine » ? Eh bien, le chat est connu pour toujours retomber sur ses pattes, comme le comédien expérimenté. De son côté, la tartine est réputée pour toujours tomber face beurrée contre le sol. Que se passerait-t-il si on lançait en l’air un chat sur le dos duquel était fixée une tartine beurrée ?

Plus d’infos sur ce projet >

http://leproscenium.com/FrancoissEleven.php

ultricies ipsum Nullam elit. felis Aliquam leo. Donec commodo